Le quartier de la Sucrerie

……………………………………………………………………………………………………………………………………….

Visualisez le nouveau visage du quartier de la Sucrerie dont les travaux ont démarré le 4 janvier 2016 pour une durée de 18 mois !

La sucrerie d’Abbeville, qui employait 75 personnes, a fermé en 2008, suite à la réforme des quotas sucriers au niveau de l’union européenne. Elle était composée de 3 emprises foncières :

  • l’aire à betteraves, à l’angle de la Côte de la Justice et de la Grande Rue de Thuison (2,9 ha)
  • le site principal de production (6,5 ha)
  • l’aire à pulpes, à l’angle de la rue des Argilières et de la Rue de Haut (8000 m²)

site sucreriesite sucrerieAprès le démantèlement des installations en 2009-2010, aujourd’hui ne subsistait que la cheminée, maintenue en place par une volonté locale de garder une trace du passé industriel et rachetée initialement par Bouygues Telecom qui y avait installé au sommet des antennes relais (depuis 2016, la cheminée est propriété d’Immo Mousquetaires).

Dans son Projet d’Aménagement et de Développement Durable, la Ville d’Abbeville a souhaité procéder à une rénovation urbaine de ce site. L’objectif inscrit dans le PADD est de répondre à la demande en logements, d’associer des commerces et des services de proximité pour satisfaire au mieux les besoins de la population environnante, et d’implanter un pôle d’activité économique.

La CCA a lancé en 2012 une concertation avec les partenaires institutionnels locaux (notamment la CCI Littoral Normand-Picard) pour élaborer un programme d’aménagement cohérent et ambitieux, au vu des enjeux de ce site pour l’entrée Nord d’Abbeville.

Suite à ce travail, le groupement Immobilière Européenne des Mousquetaires (devenu Immo Mousquetaires), a montré son intérêt pour acquérir les 2 plus grandes parcelles  (l’aire à betteraves et le site principal) et en assurer leur aménagement et leur gestion dans le respect du programme défini par la collectivité.

Le programme d’aménagement élaboré pour ces 2 emprises foncières a été pensé dans une logique d’éco-quartier, c’est-à-dire par le biais d’une urbanisation favorisant des formes urbaines denses, une mixité sociale et fonctionnelle, l’utilisation de modes de transports « doux », un recours à l’utilisation d’éco-matériaux, une gestion durable de l’eau, une biodiversité urbaine.

vue ensemble

Concrètement sont donc prévus sur ce site :

  • un pôle habitat avec 250 logements développés sous forme d’habitat collectif situé le long de la Rue Jean Mennesson et de la Grande Rue de Thuison.
  • un pôle commercial de 9 500 m² de surface de vente, avec le transfert des enseignes du groupement Mousquetaires actuellement implantée au Nord de la ville  (Intermarché et Bricomarché) ainsi que des enseignes complémentaires du groupe (Roady).
  • des services de proximité (pharmacie, coiffeur, opticien…).
  • un pôle médical composé d’une infrastructure divisible de 1 200 m².
  • un pôle touristique avec un hôtel 2 étoiles d’une capacité de 70 chambres et 3 restaurants (dont Poivre Rouge et une enseigne de restauration rapide).
  • un pôle culture-loisirs qui intègrera notamment un complexe cinématographique de 8 salles avec 1 210 fauteuils (groupe CGR).


La 1ère pierre de ce nouveau quartier a été posée le 8 juillet 2016, en présence de Gilles Billaut, vice-président d’IMMO Mousquetaires, Nicolas Dumont, maire d’Abbeville et président de la Communauté de Communes de l’Abbevillois, Philippe De Mesteer, préfet de la Somme et Bernard Martel, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Littoral Normand Picard

(Télécharger le communiqué de presse).

Ce programme engendra à terme près de 300 emplois nouveaux, sans compter les emplois induits dans le secteur du BTP (estimés à plus de 150) et les retombées économiques pendant la construction.

L’ouverture des commerces est prévue au 3ème trimestre 2017.

Perspectives 2

Perspectives 1

 

 

 

 

 

 

 

 

……………………………………………………………………………………………………………………………………….